solhaken: (Default)
[personal profile] solhaken posting in [community profile] 31_jours
Titre : Rencontre et commencement
Auteur : [personal profile] solhaken
Jour/Thème : 22 septembre - Berceau
Fandom : Original - Hybride
Personnages : Kylian, Kayla, Keely, Jason
Rating : G ?
Disclaimer : à moi
Note:

Il avait juste eut le temps de prendre une douche et de sauter dans son 4x4. Il avait abusé sans le moindre état d'âme du gyrophare pour traverser la ville. Ses réflexes inhumains lui avait épargné deux accidents tandis que sur la banquette arrière Wotan grondait sa contrariété à force de se faire secouer par les cahots de la conduite un peu trop sprotive de son maître. Il avait finalement abandonné le véhicule à la garde du chien-loup sur le parking de la clinique sans le moindre égard pour les règles de stationnement. Après tout ces dernières n'avaient guère d'autre raisons d'être que de le contrarier et de lui faire perdre son temps.

- Vous êtes de la famille ?

Question réccurente qui si elle l'exaspérait déjà d'ordinaire mais qui en cet instant menaçait de le faire sortir de ses gonds. Il hésita un instant entre séduction et intimidation, et choisi finalement de ne pas perdre son temps en exposant sous le nez de la réceptioniste sa plaque fédérale. Les gens se montraient toujours infiniement plus coopératifs dans ces cas là.

- Chambre 412, quatrième étages, couloir de gauche en sortant de l'ascensseur.
- Merci mademoiselle.

En se dirigeant vers les ascensseurs il passa devant la boutique et son regards accrocha un imense tat de peluches. Sans réfléchir il poussa la porte. Parfois, ce sont les objets qui vous trouvent et non l'inverse songea-t-il en attrapant une peluche. Il paya, remercia le caissier d'une voix absente et repris son chemin.

Quatrième étage, couloir de gauche, porte 412... Kylian s'imobilisa devant le panneau de bois, soudain hésitant. Pas un bruit de l'autre côté de la porte, la voiture de Jason était portant sur le parking, mais rien n'indiquait que son frère soit dans la pièce. Il soupira, après tout, ce n'était peut-être pas une mauvaise chose... Il passa une main dans sa chevelure, constata avec amusement que cette dernière n'avait pas eut le temps de sécher, et après un coup bref frappé à la porte il entra en silence.

Une infirmière, ou peut-être Jason, l'avait aidée à s'adosser aux oreillers et elle le fixait avec calme. Il n'osait plus avancer, serrant la peluche dans ses mains il faisait passer son poids d'une jambe sur l'autre, incapable de faire un pas ou de prononcer un mot. Elle était pâle et avait les traits tirés, mais quoi d'étonnant ? Elle le fixait avec une expression sereine, un sourire apaisé sur les lèvres, en véritté elle rayonnait.

- Salut, souffla-t-il.

Il y aurait du y avoir plus de monde dans cette chambre, il aurait du y avoir un homme, mais ce salopard avait déserté en apprenant sa future paternité. Et la dernière fois qu'il avait abordé la question l'adorable jeune femme qui lui faisait face lui avaitt jeté un vase au visage.

- Salut Kylian. Entre, ne reste pas planté là.

Timidement, presque furtivement il traversa la pièce pour venirr s'assoir sur le lit en évitant soigneusement de lorgner du côté du berceau.

- Jason et Alejandro ne sont pas là ?
- Jaz' a emmené mon père manger quelque chose, dit-elle en souriant. Le pauvre en avait bien besoin.

Kylian hocha la tête et lui tendit la peluche d'un geste gauche. Dans les ruelles malfamée ou sur un terrain d'entrainement, il était à son aise, qu'on lui donne un gang à infiltrer ou un trafiquantt à intéroger, il savait faire. Il s'était senti plus à l'aise en prison quand le mois précédent il avait du se faire passer pour un prisonnier dans le seul but de recueuillir des informations... Mais dans cette chambre il se sentait perdu, et la vie toute neuve qui pulsait prés d'eux avait plus lui quelque chose d'étrangement effrayant.

- Tu veux la voir ? demanda doucement Kayla.

Il hésita et elle sourit à noouveau.

- Viens voir, elle dort.

Il n'avait même pas su que l'enfant était une fille, même Jason, en mission de l''autre côté de l'océan s'était débrouillé pour s'en encquérir, et lui n'y avaitt même pas songé.

Quand il se pencha sur le berceau Kayla ne lui demanda pas s'il pensait toujours qu'elle aurait du lui refuser de voir le jour. Elle n'était pas comme ça, elle n'avait pas le gout pour ce genre de méchanceté et elle n'aimait pas remuer le couteau dans la plaie... Elle n'était pas comme lui, toutt simplement.

- Comment elle s'appelle ?

Une question simple, une question attendue, une manière de présenter des excuses qui venaient de toute manière bien trop tard.

- Keely.
- C'est joli.

Il fixait le nourrisson endormi en songeant à l'homme qui lui avait tourné le dos sans même attendre de la connaitre. Il n'osait pas la toucher, il ne voulait pas la toucher, elle n'était qu'innocence alors qu'il n'était que violence et sauvagerie. Il se détourna d'elle pour reporter son attention sur la première chose qu'il vit, la peluche. Un loup blanc, comme Wotan à qui on interdisait l'accès à cette chambre.

- Alejandro va en être fou.
- Oui, tu devrais venir à la maison pour le voir, répliqua la jeune femme avec bonne humeur.

Il y avait du regret et de la nostalgie dans sa voix, il soupira intérieurement.

- Je passerais, promi-t-il. Je viendrais vous voir.

Le silence s'installa entre eux. Il se souvenait parfaitement de ce qu'il avait dit en apprenantt que Kayla étaitt enceinte, il s'en souvenait mot pout mot. Au fond, il n'avait rien à dire, la décision ne lui appartenait pas, mais elle était trop jeune, trop inocente, trop... trop tout. Il n'avait pas supporté de la voir ainsi, et elle n'avait pas supporté ses paroles.

- Kayla...
- Tu sais, je suis contente que tu sois venue, je... Je n'étais pas sure que tu viennes, le coupa-t-elle.

Il la senti attraper sa main et la serrer entre ses doigts délicats. Il y avait toujours cette inocence dans sa voix, coomme si elle n'était pas capable de prendre la véritable meesure du monde dans lequel ils vivaient.

- Qui c'est son parain ?

Une question ordinaire pour faire diversion. son regard s'égara du côté du berceau, il avait vu Kayla grandir, devenir femme, il avaitt été témoins de ses premiers émois, de ses premiers chagrins d'amour... Et aujourd'hui il se ttenait là, dans cette chambre, à fixer sa fille en prenant lentement conscience que si Kayla avait toujours été un peu sa soeur, l'enfant endormie devant lui était un peu sa nièce. Il prit soudain conscience qu'elle ne lui avaitt pas répondu.

- Kayla ?

Il la senti hésiter et il n'osa pas la regarder. Jason, ce devait être Jason, il ferait assurément le meilleur des parains, c'était le choix le plus évident qui uisse être. Il entendit Kayla prendre une profonde inspiration. Pourquoi donc percevait-il sa crainte et son hésitation ? Pourquoi tarder ainsi à répondre ? Craignait-elle, peut-être, qu'il soit jaloux de son frère ? Le connaissait-elle si mal ?

Kylian se tourna finalement vers elle, étonné de son silence et de ses doutes. La jeune femme le fixait de ses grands yeux d'un bleu improbable et il se demanda un instant si l'enfant aurait les mêmes. Elle se mordilla la lèvre inférieure avant de déglutir avec difficulté.

- Tu voudrais bien ? souffla-t-elle.

Un instant le sens de ces mots lui échappa, puis son regard tomba sur ses mains et il les revit, couvertes de sang. Lui si douer pour détruire, on lui demandait soudain de protéger, on envisager de lui confier un trésor si précieux qu'il n'osait même pas l'effleurer.

- Jason...
- Jason sera un oncle merveilleux, le coupa-t-elle. Kylian... S'il te plait...

Sa voix avait prit un accent suppliant qu'il détestait, il n'avait jamais supporter de la voir réduite à ce genre d'extrêmité.

- Pourquoi ? demanda-t-il finalement. Je ne suis pas exactement le parain idéal... Tandis que mon frère...

Elle posa une main légère sur son poignet.

- Tu crois que je ne te connais pas Kylian ? murmura doucement Kayla. Tu crois que je ne comprends pas ce que tu es ?
- Non, souffla-t-il. Sinon tu ne te tournerais pas vers moi.

Kayla se mit à rire doucement et il aprécia le son très doux de ce rire qu'il n'avait pas entendu depuis trop longtemps.

- Détrompes-toi.

Elle se laissa aller en arrière contre les oreillers et sa voix se fit plus nette et plus dure.

- Je sais ce que tu es Kylian, je sais quel genre d'homme tu es, et je sais quel genre de prédateur tu peux être, dit-elle gravement. Tu crois que je ne me souviens pas de la manière dont tu protégeais Jason, ou moi ?

La jeune femme secoua doucement la tête.

- Elle aura Alejandro et Jason pour la gâter, pour la chérir, pour lui passer sans doute ttous ses caprices et me rendre folle... Mais je voudrais qu'elle t'ait toi.
- Pourquoi ? demanda-t-il en devinant qu'elle avait besoin de cette question pour poursuivre.
- Parce que...

La voix de Kayla se brisa et elle du prendre une profonde inspiration pour poursuivre.

- Pour ta sauvagerie... Pour la méchanceté pure que tu es capable de déployer pour protéger les tiens. Parce que tu la garderas een sécurité à n'importe quel prix.

Cette fois Kylian se pencha à nouveau sur le berceau, l'enfant dormait toujours, son souffle était réguliers, il enttendait le battement de de son coeur, comme une petite musique à laquelle il n'avait jamais vraiment prêté attention jusque là, une petite musique qui était soudain devenu le centre de l'univers de celle qu'il considérait comme sa soeur. Finalement Kayla était loin d'être aussi innocente qu'il le croyait, et ce constat était comme une pointe de flèche fiché dans son coeur.

- Elle est ma nièce, souffla-t-il. Tu n'as pas besoin de faire de moi son parain pour que je la protège Kayla.
- Mais alors tu n'apprendrais pas à la connaitre et à l'aimer, tu t'isolerais d'elle comme tu t'isoles de nous... Tu serais là en cas de problème bien sur... Mais je veux que tu partages aussi les moments de bonheur et de joie... S'il te plait.

Kylian tendit enfin la main pour effleurer la peau de l'enfant, il se pencha en avant pour appuyer son menton sur le rebord en plexiglas du berceau.

- Ta mère est totalement dépourvu du moindre bon sens Keely... murmura-t-il. Il semble que l'on va faire un bout de chemin ensemble.

Il ne vit pas l'expression de soulagement et de joie qui éclaira les traits de Kayla, il ne vit pas non plus la larme qui roula sur la joue de Jason qui un instant plus tôt avait poussé la porte en silence et s'était figé sur le seuil en le découvrant là.
From:
Anonymous( )Anonymous This account has disabled anonymous posting.
OpenID( )OpenID You can comment on this post while signed in with an account from many other sites, once you have confirmed your email address. Sign in using OpenID.
User
Account name:
Password:
If you don't have an account you can create one now.
Subject:
HTML doesn't work in the subject.

Message:

 
Notice: This account is set to log the IP addresses of everyone who comments.
Links will be displayed as unclickable URLs to help prevent spam.

Profile

31_jours: (Default)
31 Jours

April 2016

S M T W T F S
      12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Most Popular Tags

Expand Cut Tags

No cut tags