solhaken: (Default)
[personal profile] solhaken posting in [community profile] 31_jours
Titre : Une longue absence
Auteur : [personal profile] solhaken
Jour/Thème : 20 septembre - Rentrer chez soi
Fandom : Original - Hybride
Personnages : Kylian et Wotan
Rating : G
Disclaimer : à moi
Note : Je sais qu'en France il est minuit passé, mais là où je suis c'est encore l'heure de poster alors j'en profite... Je sais aussi que j'oublie régulièrement de poster ici... :/ (bon déjà que je ne poste pas beaucoup...)

Il poussa la porte d'un geste las et laissa le chien-loup se faufiler pour passer devant lui. Il était fatigué, il avait beau avoir dormi dans l'avion, le décalage horraire le perturbait. A l'est le ciel prenait une teinte rosâtre alors que son esprit restait convaincu que l'on se trouvait au beau milieu de la nuit. Un instant il envia le chien-loup, ce dernier ne se posait pas tant de question et se contentait de l'attendre dans le hall. Il referma soigneusement la porte derrière lui, heureux d'entrendre cette dernière étoufer les quelque bruits provenant de l'extérieur. Un instant il se surpris à regretter le silence du désert avant de secouer la tête avec force, c'était la fatigue qui lui faisait penser de telles inepties.

Son regard balaya la pièce, s'attardant sur la couche de poussière qui s'était déposée sur la rampe de l'escalier menant à l'étage. L'air immobile sentait le renfermé et la poussière, avec des relants de pourritures qui lui rappelaient de mauvais souvenir. La porte du salon était ouverte et sur la table basse traînait encore une bouteille de bière au fond duquel il distingait un résidus séché malgré l'absence de lumière. Machinalemnt il tendit la main et actionna l'interupteur, sans résultat. Kylian haussa machinalement les épaules, les plombs avaient du sauter en son absence, il s'en préoccuperait demain, quand il aurait dormi.

Dans le vide poche de l'entrée il trouva quelques billets et les empocha en songeant qu'il lui faudrait sans doute commander à manger s'il voulait un vrai repas. Direction la cuisine, la porte grinça légèrement et ce bruit familier le ramena brusquement six mois en arrière. Un souvenir insignifiant ressurgit avec une étonnante précision, le soir de son départ, il avait poussé cette même porte, s'était agacé de ce bruit. Quelque part sur le frigo, si la liste des courses s'y trouvait encore il y verrait inscrit "huile à gond" souligné de trois traits ragers. Il se souvenait même de la manière dont la pointe du stylo avait déchiré le papier au troisième trait. Ici l'odeur de pourriture était plus forte, il grimaça.

Wotan trotta jusqu'à sa gamelle et laissa échapper un gémissement pathétique pour signifier qu'elle était vide.

- Ouais, je sais, souffla l'humain d'une voix éraillée.

Il traversa la cuisine pur ramasser le plat e inox vide et alla directement à l'évier pour le remplir. Kylian s'arrêta en grimaçant, voila d'où provenait cette persistante odeur de pourriture, avec un regard de dégout pour les restes d'aliments abandonné six mois plus tôt il tendit la mains et ouvrit le robinet. Celui-ci crachota, puis vomit avec force de gargouillis une eau marron qui s'éclaircie rapidement, bientôt l'eau fut à nouveau l'impide et il plaça le plat dessous, s'émerveillant de ce geste si simple.

Six mois dans ce foutu désert, six mois à boire le plus souvent de l'eau croupie qui vous tordait les boyaux malgré sa résistance naturelle... Six mois à crever de soif en guettant le plus petit mirage. Il passa machinalement sa langue sur ses lèvres parcheminées et coupa l'eau avant que le plat ne déborde. Six mois dans ce putain de désert à bouffer plus de sable que de nourriture. Il rêvait d'une douche, de se débarasser de cette poussière ocre qui s'immiçait partout et qui crissait sous la dent.

Sans réfléchir il plongea son visage dans l'eau, buvant à long traits le liquide miraculeux sans se soucier d'en avoir dans les yeux et le nez, sans se soucier non plus de l'eau qui dégoulina sur lui et sur le sol quand il releva là tête.

- Tiens, souffla-t-il en posant le plat au sol.

Le chien-loup bu avec la même avidité que lui. Sa fourrure naturellement blanche était pour l'heure d'une couleur indéfinie oscillant entre le jaune et le rouge, trop de poussière, trop de sang... Il passa la main dans le poil rèche et soupira.

- On est rentré mon vieux... On est tous rentré...

Six mois en enfer, sans Wotan ils n'auraient sans doute pas surveccut, en tout cas pas tous... Et surtout ils n'auraient pas réussi à tirer des griffes des terroristes ceux qu'ils étaient parti chercher. Ses doigts se crispèrent sur la fourrure et il inspira profondément, cherchant à se persuader qu'ils étaient désormais en sécurité. Conscient des états d'âme de son maitre le chien-loup gémit doucement, levant vers lui une gueule dégouttante d'eau il lui lécha la main avec application.

Une douche, beacoup de savon, et du repos, c'était ce qu'il leur fallait pour le moment, et de la nourriture. Peut-être dansle congélateur du sous-sol, celui de la cuisine ne contenait plus que des alcool fort quand il était parti, quand au contenu du frigo, il aimait mieux ne pas y songer pour le moment. Demain... Plus tard... Et avec un grand sac poubelle.

Kylian ferma les yeux, dehors une voiture de police passa, toute syrènes hurlantes, un véhicule klaxona, retour à la civilisation. Lui avait-elle vraiment manquée ? Il n'en n'était pas si sur... Avec le chien-loup ils quittèrent la cuisine, revenant dans le hall ils ignorèrent la porte menant à la salle à manger, préférant l'escalier et l'étage. Le confort d'un vrai lit, un toit au dessus de la tête, de l'eau pure au robinet... Autant de concept qu'il a encore du mal à assimiler. Six mois, six mois jeté au coeur de la barbarie, six mois de survie durant lesquels ils ont renier jusqu'au souvenir même de leur vie ordinaire. Dans les sables du désert il lui a fallu apprendre à survivre, et on ne survit pas en laissant la douceur des souvenirs vous distraire...

Ce fut en arrivant sur le palier de l'étage qu'il les vit, nettement dessinées dans la poussière, signe évident d'un recent passage les trâces se dirigeaient vers le deuxième étage. Wotan gémit doucement et il posa la main sur sa nuque pour le retenir. Au deuxième il y avait moins de poussière, un courant d'air léger lui caressa le visage, quelque part une fenêtre avait du rester ouverte, à moins que lee vent n'ait brisé une vitre... Les trâces étaient plus difficiles à suivre.

Kylian poussa la porte entrebaillé de sa chambre, balaya du regard les vêtements sales gisant sur le parquet depuis maintenant six mois avant de s'arrêter sur les draps froissés du lit. Elle était là, les fixant de son regard vert vaguement dédaigneux, comme si elle se demandait ce qui les avait retenu si longtemps. Wotan laissa échapper un japement joyeux en la découvrant et Kylian soupira de soulagement.

Elle les avait attendu, il senti les larmes lui piquer les yeux. Six mois plus tôt il n'avait pas eut le choix, pas eut le temps en vérité, mais la nuit, perdu dans cet enfer de sable il avait souvent pensé à elle, persuadée de l'avoir définitivement perdu. Une fois même Roy avait surpris ses larmes et l'avait traité de fou. Il fit un pas en avant et tendi la main vers sa tête alors qu'elle posait sur lui un regard méfiantt, l'avait-elle oublié ? Il nota la maigreur de ses flancs et l'aspect terne de sa fourrure, elle avait soufferrt de leur absence, sans doute était-il légitime qu'elle leur en veuille.

Kylian ferma les yeux, se souvenant de la fureur de Roy, de son incompréhension et de sa rage à se retrouver coincé... Coincé au milieu du désert avec lui, lui ce fou qui pleurait d'avoir du abandonner un simple chat alors qu'ils souffraient et saignaient pour tenter de sauver des hommes. Une langue rapeuse lui lécha les doigts avec application et quelque chose en lui se brisa.

- Hello Banshee, murmura-t-il. On est rentré...

Cette fois il en pritt réellement conscience, quand il s'allongea sur le lit avec le chien-loup et qu'il sentti le petit corps chaud et ronronnant de la jeune chatte se pelottoner dans ses bras il l'admit enfin. Ils étaient tous revenus de l'enfer, et il était enfin rentré chez lui.
From:
Anonymous( )Anonymous This account has disabled anonymous posting.
OpenID( )OpenID You can comment on this post while signed in with an account from many other sites, once you have confirmed your email address. Sign in using OpenID.
User
Account name:
Password:
If you don't have an account you can create one now.
Subject:
HTML doesn't work in the subject.

Message:

 
Notice: This account is set to log the IP addresses of everyone who comments.
Links will be displayed as unclickable URLs to help prevent spam.

Profile

31_jours: (Default)
31 Jours

April 2016

S M T W T F S
      12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Most Popular Tags

Expand Cut Tags

No cut tags